TERRE NO 30 DE SAINTE-FAMILLE SELON LÉON ROY

 

Description et historique

 

4 arpents de front - Domaine seigneurial

 

En 1656 et 1657, Charles de Lauzon-Charny concéda deux terres, respectivement à Jacques Bilodeau et à Jean Lehoux, séparées par une réserve de 4 arpents de largeur. C'est sur cette terre que furent plus tard érigés l'église, le deuxième presbytère, le deuxième couvent des Révérendes Soeurs de la congrégation de Notre-Dame et le cimetière de la Sainte-Famille. Le fief de Charny-Lirec passa à Mgr Laval, en 1666. Un fermier tint cette terre du domaine à bail durant plusieurs années, jusqu'à ce qu'elle fut concédée, en 1723.

 

1 ) 1666 (recensement)
"Abel Turcault, 35, meunier, habitant; Isabelle-Marie Giroux, 25, sa femme; François, 3; Marie, 2; Pierre Loir, 20; Guillaume Duménil, 30; Mathurin Grin, 40 et Guy Beaudin dit St-Martin, 26, domestiques engagés"
2) 1667 (recensement)
"Abel Turguot, fermier de M. L evesque (Mgr. de Laval), 36; Marie Gereau, sa femme, 27; François, 4; Marie, 3; Geneviève, 1; 14 bestiaux, 50 arpents en valeur."
3) 10 novembre 1669 et 10 juin 1670 (greffe Pierre Duquet)
Concession de Mgr de Laval, "pour l'emplacement d'une église et cimetière, 1 arpent (en superficie) , et pour celui d'un presbytère, cour et jardin, et pour un enclos, celle de 7 arpents (en superficie), joignant le d. arpent de l'église déjà commencée, le plus près de la côte qu'il se pourra, et joignant l'habitation de Jacques Bilodeau".
4 ) 1681 (recensement)
"Louis Deniart (De Niort), 42; Marie Sevestre, sa femme, 42; enfants: Louis, 8; Pierre, 5; Jean, 3; Marie, 1; 1 fusil"
5) 19 janvier 1687 (greffe Paul Vachon)
Les marguilliers de la Sainte-Famille se voyant dans la nécéssité de construire un presbytère, acceptent la proposition du curé Lamy de prendre pour cet effet une maison qu'il a lui=même construite de ses propres deniers pour une école de filles ( et située à 13 arpents au Nort-Est de l'église sur la terre numéro 26). Cette maison servira de presbytère jusqu'en 1709 et peut-être jusqu'en 1725, alors que cet édifice se trouvait bien sur la terre du domaine.
6) 1689 (carte de Villeneuve)
Mention au numéro 46: "Au Sr. de la Noray, commis de Mr le comte de St.laurens (ensuite l'église)"
7) 5 juillet 1691 (greffe Gilles Rageot)
Bail de ferme et loyer, pour deux ans, de Louis de Niort de la Norraye, à René Baucher dit Morency, d'un corps de logis, situéà la Sainte-Famille, consistant en une chambre à cheminée d'un côté, trois cabinets et la cave dessous; et d'autre côté une chambre à feu avec quatre cabinets; à la réserve de la d. chambre pour les jours que la Justice s'y tiendra; avec l'enclos sur lequel le d. logis est étably, clos de pieux debout et de travers, en l'estat qu'il est, à la réserve du jardin pour la présente année et du fournil et étable qui sont dessus.
8) 1701 (Cf.: Mgr Amédée Gosselin, "L'instruction au Canada sous le régime français")
Cession du curé Lamy aux Révérendes Soeurs de la congrégation de Notre-Dame, d'un arpentde terre en superficie, accordé par Mgr de Laval, en 1669, pour y bâtir le presbytère, avec "une maison en maçonne, à trois étages, fenêtres et portes en pierre de taille, mesurant 50 pieds sur 28".
9) 1709 (Carte de Catalogne)
Mention sous "Domaine de M. Berthelot"
10) 9 mars 1712 (greffe Louis Chambalon)
Bail à ferme de Guillaume Gaillard, procureur du seigneur Berthelot, à Claude Landry, de la Sainte-Famille, de la terre du domaine, de 4 arpents de front, sur toute la profondeur que la d. terre peut avoir, avec ses bâtiments, le d. baillant s'engageant à donner sa chambre pour tenir les audiences et de chauffer les officiers de la justice du comté de St. Laurent, lors des audiences qu'ils auront à tenir au cours du bail.
11) 22 juillet 1723 (greffe Jean Étienne Dubreuil)
Concession et vente de Guillaume Gaillard, seigneur de l'île St-Laurent, pour 3000 livres, à Jean Prémont, juge-bailli du dit lieu, de 4 arpents de front, ci-devant nommés : Le domaine de la Ste-Famille, avec grange de 60 pieds ( 8 arpents en superficie, ou se trouvent l'église et le presbytère et une maison appartenantaux Soeurs de la congrégation de Notre-Dame.
12)25 août 1725 (Aveu et dénombrement)
"Qu'audessus est Jean Primois qui possède quatre arpens de terre de front sur lade profondr chargés de douze Livres de rente et quatre sols de Cens de france sur lesquels sont Batis l'église le presbitalre, et la maison des filles de la Congregation."

Géolocalisation Google Earth
Prix :2.36$