CHÂTEAU-RICHER

MUNICIPALITÉ

 

Château-Richer - [Vers 1927]

 

Cartes disponibles

 

-Carte du gouvernement de Québec levée en l'année 1709 par S. Catalogne-

-Plan pour le terrain de l'Eglise du Château-Richer. Nicolas Lefrançois - 19 septembre 1829 -

 

Érection de la municipalité de paroisse:
1er juillet 1845. En vertu de l'Acte 8 Vict. Chap. 40, le 1er juillet 1845. La paroisse est située sur le parcours des chemins de fer Canadien National et Québec. Montmorency et Charlevoix. Les limites de la paroisse avait été déjà fixé par les Edits ot ordonnances du 3 mars, 1722. L'étendue de la paroisse de la Visitation de Notre-Dame. située au dit lieu, en la dite seigneurie de la Côte de Beaupré, sera de deux lieues et un quart de front, depuis la Rivière aux Chiens, en remontant le long du fleuve, jusqu'à la Rivière du Petit Pré, ensemble des profondeurs de la dite partie de seigneurie.
Localisation géographique:
Territoire de la municipalité
Site web de la municipalité:
Ville de Château-Richer, Québec, Canada.
Paroisse:
La-Visitation-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie
Étymologie:
L'origine dénominative de cette municipalité, connue dès le XVIIe siècle sous son nom actuel – en 1641, on relève "Chasteau Richer/Riché" –, demeure confuse. Par ailleurs, a succédé en 1855 à la municipalité primitive celle de La Visitation-de-Notre-Dame, appellation tirée du nom de la paroisse érigée canoniquement en 1678, mais que l'on a toujours désignée dans l'usage sous la dénomination de municipalité de la paroisse de Château-Richer, jusqu'à l'obtention de son statut de ville en 1968.
D'autre part, le bureau de poste ouvert en 1832 portait le nom Château-Richer. On a d'abord argué qu'un Français ou un Amérindien répondant au nom de Richer se serait installé à demeure dans le tronc d'un gros arbre et se serait plu à gratifier son modeste logis du nom de château.
Jean Richer, interprète chez les Amérindiens, est le seul personnage qui se cacherait derrière le patronyme Richer et qui serait présent en Nouvelle-France, à l'ouest de la rivière des Outaouais. Selon une autre explication, un certain Nestor Richer, cordonnier, aurait érigé une hutte à l'endroit où se trouve le presbytère aujourd'hui; par dérision, ses concitoyens auraient baptisé son réduit Château Richer.
Ces tentatives d'explications sont fantaisistes. On a aussi cru plausible la solution qui avance qu'il s'agirait d'un prieuré en France qui aurait été connu sous le nom Château-Richer. Ce toponyme aurait été relevé dans la correspondance de François de Laval (1623-1708) : « On lit dans une lettre inédite de Mgr de Laval à M. Dudouyt, en date du 6 novembre 1683 : " Puisque la Providence a voulu lui inspirer (à M. Poitevin, curé de Saint-Josse, et grand vicaire de Mgr de Laval en France) de vous résigner son prieuré de Château-Richer, nous avons sujet de l'en bénir.." » Une nouvelle lecture de ces documents nous montre qu'il s'agit du nom « Château-Portien », qui est mentionné dans une lettre du 6 novembre1683. La carte de Jean Bourdon (1641) constitue la source la plus ancienne de la mention du toponyme Chateau Richer soit, 18 ans avant l'arrivée du prélat à Québec, en 1659. À l'origine, le nom Chateau Richer avait un sens très restreint, car il ne désignait que le cap ou promontoire sur lequel s'élève l'église actuelle.
Histoire:
La colonisation française du lieu remonte à la création de la seigneurie de Beaupré en 1636 et de celle de l'île d'Orléans qui lui fait face. Olivier Le Tardif est considéré par l'historien Raymond Gariépy comme le véritable fondateur du village qui concéda les premières terres aux colons.
La paroisse de La Visitation de Notre-Dame de Château-Richer est la plus ancienne paroisse catholique rurale au nord du Mexique.
La fin du XVIIe siècle voit l’apparition du moulin du Petit-Pré, ainsi que d’un couvent pour jeunes filles administré par les Soeurs de la Congrégation Notre-Dame. Remarquons que le moulin du Petit-Pré a servi longtemps de siège social pour le Centre d’interprétation de la Côte-de-Beaupré, qui a déménagé ensuite dans un bâtiment qui porte le nom de Château-Richer.Durant la guerre de sept ans, la paroisse se retrouve au milieu des combats et le village est brulé en 1759 par les troupes anglaises. Le couvent pour jeunes filles est ainsi détruit. C’est en 1829 qu’il est reconstruit sur les ruines du premier couvent, mais cette fois, ce sont les Soeurs de la Congrégation du Bon-Pasteur qui en prennent la direction.
Le 8 juin 1845, la municipalité de la paroisse de Château-Richer est constituée civilement. Dix ans plus tard, le 1er juillet 1855, la municipalité prend le nom de La Visitation-de-Notre-Dame, qu’elle conserve jusqu’en 1968. Le 4 mai de cette même année, la municipalité de la paroisse de La Visitation-de-Notre-Dame devient la ville de Château-Richer.

 

COMMANDE D'ACTES ET REGISTRES

 

Description du produit:

- Image haute-définition en couleur simulée en format JPEG

- Transcription intégrale du feuillet en format PDF

 

Une fois la transaction complétée, vous recevrez prestamment un lien de téléchargement par courriel.

Délai: 60 minutes

 

Faites votre choix
Type de registre
Nom de la paroisse
Année et Feuillet (folio)