FIEF D'ORSAINVILLE OU BARONNIE DES ÎLES OU COMTÉ D'ORSAINVILLE

RÉGION DE QUÉBEC

 

Plan figuratif du fief d'orsainville situé au Nord de la rivière St-Charles dans le district & le comté de Québec appartenant aux R.D.R de l'hôpital général dressé à leur réquisition par l'arpenteur soussigné l'année 1852

 

Cartes disponibles

DATE DESCRIPTION
13 mars 1754 Seigneuries et fiefs dans les environs de Québec - Ignace Plamondon
1790 Plan d'une partie des seigneuries de la Côte-de-Beaupré, Beauport, Notre-Dame-des-Anges, d'Orsainville, Lespinay, St-Ignace et St-Gabriel - Jeremiah McCarthy
18 juillet 1835 Plan de la paroisse St-Roch de Québec, fait d'après mesures prises sur les lieux, par ordre des commissaires appointés pour l'érection des paroisses - Adolphe Larue
1 janvier 1852 Plan figuratif du fief d'Orsainville situé au Nord de la rivière St-Charles dans le district & le comté de Québec appartenant aux R.D.R. de l'hôpital général dressé à leur réquisition par l'arpenteur soussigné l'année 1852 - Benjamin Ecuyer

Documents disponibles

DATE SUJET
21 janvier 1736 Aveu et dénombrement du sieur Rolland Tessier, ancien secrétaire de feu Monseigneur de Saint-Vallier, évêque de Québec, fondé de la procuration spéciale des dames supérieures assistantes du Couvent de la Miséricorde de Jésus de l'Hôpital général, pour le fief de cent six arpents de terre en superficie vulgairement dit la "Terre des Récollets" et pour le fief et comté d'Orsainville
1935-1940 Hôpital Général de Québec, seigneuries de Notre-Dame-des Anges et Orsainville - Fonds Syndicat national du rachat des rentes seigneuriales

 

Fondation:
9 septembre 1667
Localisation géographique:
Région de Québec
Géolocalisation "Google Earth" de la salle des cartes:
Étymologie:
L'usage du nom Orsainville remonte aux premiers temps de la Nouvelle-France. À partir de 1675, en effet, il désigne le comtéque possèdent l'intendant Jean Talon. Formé de la réunion de trois terres que l'intendant a achetées en 1667 et 1668 au bord de la rivière Saint-Charles, ce fief est d'abord connu sous le nom de seigneurie des Ilets. Il est érigé en baronnie en 1671, avant de devenir le comté d'Orsainville en 1675. À la mort de l'intendant, en 1694, Mgr de Saint-Vallier acquiert la propriété, qui redevient une seigneurie. Celle-ci passe à l'Hôpital Général de Québec en 1791.
Inventaire des concessions, fois et hommages et aveux et dénombrements

 

DATE ÉVÉNEMENTS
9 septembre 1667 Acte de vente de Louis Blanchard à M. Talon, intendant, d'une terre situés sur le bord de la rivière Saint-Charles. (Greffe Gilles Rageot)
15 janvier 1668 Acte de vente de Thomas Touchet à M. Talon, intendant, d'une terre situés sur le bord de la rivière Saint-Charles. (Greffe Gilles Rageot)
17 janvier 1668 Acte de vente de Guillemette Hébert, veuve de Guillaume Couillard, à messire Jean Talon de "l'espace de terre, prés et bois, ensemble les îlets qui se rencontrent entre les bornes suivantes, d'un côté Hilaire Chardonneret, d'autre la rivière Saint-Charles, par devant encore la rivière Saint-Charles et par derrière le ruisseau dit Saint-Michel, ensemble les droits de fief tant sur le dit espace, terre et îlets que sur les portions concédées à Touchet et à Blanchard, le dit espace de terre faisant partie d'une concession en fief faite au sieur Louis Hébert, père de la dite venderesse" (Greffe Romain Becquet)
24 mars 1668 Acte de foi et hommage de Jean Levasseur, huissier au Conseil Souverain, au nom et comme ayant charge de messire Jean Talon, intendant, "à cause d'une portion de fief et terre par lui acquise de Guillemette Hébert, veuve Guillaume Couillard, consistant en l'espace de terre, prés et bois ensemble les islets qui se rencontrent entre Hilaire Chardonneret d'un côté, d'autre la rivière Saint-Charles et le ruisseau Saint-Michel, ensemble les droits de fief tant sur le dit espace de terre et îlets que sur les portions concédées à Thomas Touchaet et à Louis Blanchard, le dit espace de terrefaisant partie d'une concession en fief faite au profit de feu Louis Hébert appartenant en partie à la dite veuve Couillard comme héritière du dit Hébert son père et le dit Hébert en ayant obtenu concession de feu M. de Ventadour par titre daté à Paris du dernier février 1626" (Fois et Hommages, régime français, cahier 1, folio 340)
14 mars 1671 Lettres de Sa Majesté qui érigent la seigneurie des Ilets en baronnie:"nous avons fait et faisons au sieur Talon don, cession et transport des trois bourgs appelés le Bourg-Royal, le Bourg-la-Reine et le Bourg-Talon... de notre même grâce et autorité les avons unis et incorporés, unissons et icorporons à la dite terre et seigneurie des Ilets dont il est présentement propriétaire et possesseur, pour dorénavant ne faire qu'une seule et même terre, fief et seigneurie, laquelle nous avons créée et érigée, créons et érigeons en titre et dignité de baronnie, voulons et nous plaît qu'il se puisse dire, nommer et qualifier baron des Ilets..." (Insinuations du Conseil Souverainou Supérieur de la Nouvelle-France cahier 1, folio 41)
Mai 1675 Lettres de sa Majesté qui érigent la baronnie des Ilets en comté d'Orsainville: "nous avons la dite terre et baronnie des Ilets et ses appartenances et dépendances créée, érigée et élevée, et de notre grâce spéciale, pleine puissance et autorité royale, créons, érigeons et élevons par ces présentes signées de notre main en titre, nom, qualité et dignité de comté qui sera dorénavant appelé le comté d'Orsainville; pour en jouir et user par le dit sieur Talon, ses hoirs, successeurs ou ayant causes tant mâles que femelles, sous le dit titre de comté" (Insinuations du Conseil Souverainou Supérieur de la Nouvelle-France, cahier 1, folio 65
10 mars 1696 Acte de vente de Geneviève Leduc, veuve de François Talon, et demoiselle Geneviève Talon, au nom et comme procuratrices de Jean François Talon, comte d'Orsainville, légataire universel de feu Jean Talon, son oncle, aussi comte d'Orsainville, à Mgr Jean Baptiste de la Croix de Saint-Vallier, évêque de Québec, de la terre, seigneurie et comté d'Orsainville, ci-devant appelée la terre, fief, seigneurie et baronnie des Islets, avec droits de justice, haute, moyenne et basse, ses circonstances et dépendances sans aucune réserve, "si ce n'est seulement du nom, titre, qualité et dignité de comte d'Orsainville que les dites venderesse au dit nom ont expressément reservé au dit Jean-François Talon." (Greffe de Duport et Bonhomme, coseillers du Roi, notaires au châtelet de Paris)
23 mars 1696 Acte de ratification de Jean François Talon, comte d'Orsainville, de la vente du fief et seigneurie d'Orsainville consentie par Geneviève Leduc, veuve de François Talon, et demoiselle Geneviève Talon à Mgr de Saint-Vallier, évêque de Québec, le 10 mars 1696 (Greffe de Decolons et Robelin, notaires à Nevers)
4 janvier 1698 Acte de donation de Mgr de Saint-Vallier, évêque de Québec aux Dames de l'Hôpital général de Québec du fief et seigneurie d'Orsainville qu'il a acheté de Jean François Talon, légataire universel de feu Jean Talon, par acte du 10 mars 1696 (Greffe Louis Chambalon)
24 mars 1698 Acte de transaction entre les RR. PP. jésuites et les administrateurs de l'Hôpital général de Québec par lequel, pour éviter contestation et procès, ces derniers cèdent, délaissent et transportent aux Pères Jésuites les droits et prétentions qu'ils peuvent avoir et prétendre sur les terres par eux acquises de Guillaume Fournier et sa femme, joignant le derrière des terre de la seigneurie d'Orsainville, "à la réserve de la portion du terrain que les habitants de la Petite Auvergne et de Charlesbourg ont anticipé sur la dite terre par eux acquises du dit Fournier et sa femme qui demeurera dépendante des habitants de la dite Auvergne et Charlesbourg et de la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges..." (Greffe Gilles Rageot)
24 avril 1719 Arrêt du conseil d'État de sa majesté qui permet aux religieuses de l'Hôpital général de faire défricher à certaines conditions la terre des Ilets, propriété des pauvres du dit hôpital. (Insinuations du Conseil Souverain ou Supérieurs, cahier 5, folio 39)
27 avril 1725 Arrêt du Conseil d'Etat de sa majesté au sujet du défrichement des terres des pauvres de l'Hôpital général de Québecdans la seigneurie d'Orsainville dite des Islets. (Insinuations du Conseil Souverain ou Supérieur, cahier 6, folio 84)
4 juillet 1725 Acte de foi et hommage de Guillaume Gaillard, chargé du pouvoir spécial de l'Hôpital général de cette ville, pour le comté d'Orsainville, lequel comté a été acheté par M. de Saint-Vallier, par acte de Duport et Bonhomme, notaires au châtelet de Paris, le 10 mars 1696. (Fois et hommages, régime français, cahier2, folio 132)
21 janvier 1736 Aveu et dénombrement du sieur Rolland Tessier, ancien secrétaire de feu M. de Saint-Vallier, évêque de Québec, fondé de la procuration spéciale des Dames de l'Hôpital général de Québec, pour le fief d'Orsainville appartenant aux dites Dames. (Aveu et dénombrement, régime français, cahier 2, folio 423
24 avril 1781 Acte de foi et hommage de Jacques Perrault, au nom et comme fondé de procuration spéciale des Dames religieuses de l'Hôpital général de Québec, pour le fief d'Orsainville, propriété des dites Dames. ( Fois et hommages, régime anglais, cahier 1, folio 324)
21 janvier 1860 Cadastre du fief d'Orsainville, appartenant aux Dames de l'Hôpital général, clos le 21 janvier 1860, par Siméon Lelièvre, écuyer, commissaire.
28 mai 1781 Acte de foi et hommage de David Lynd et Jean Lynd, écuyer, pour le fief et seigneurie Sasseville, dans la ville de Québec, démembré d'une plus grande partie du fief concédé à Louis Hébert. ( foi et Hommages, régime anglais, cahier 2, folio 15)

 

COMMANDE D'ACTES ET REGISTRES

 

Description du produit:

- Image haute-définition en couleur simulée en format JPEG

- Transcription intégrale du feuillet en format PDF

 

Une fois la transaction complétée, vous recevrez prestamment un lien de téléchargement par courriel.

Délai: 60 minutes

 

Faites votre choix
Type de registre
Nom de la paroisse
Année et Feuillet (folio)